Oser se lancer

Aujourd’hui, on parle de Sénèque ? Mais non, on lui emprunte juste sa citation qui est à l’image de ce qui va suivre 🙂

« Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, mais parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles. »

Oser, se lancer. C’est pas toujours facile n’est-ce pas ? Souvent, nous sommes freinés par la peur de l’inconnu. Et qu’est-ce que la peur ? Selon la définition du dictionnaire, il s’agit d’une « crainte que quelque chose, considéré comme dangereux, pénible ou regrettable, se produise ». Mais, et la crainte alors ? C’est « l’appréhension d’un danger, d’une douleur, d’un mal à venir ». Ainsi donc, ce serait l’image qu’on se fait de la situation. Situation qui n’est pas encore existante. Ce qui signifie qu’avant même d’avoir essayé, on s’imagine déjà une catastrophe ! Ah ce mental, il nous en imagine de ces choses ! Et si c’était quelque chose d’incroyablement bien qui nous attendait ? Mais en effet, on ne peut pas savoir. Alors prenons les choses en main, et occupons-nous de ce que nous pouvons maîtriser. Dans un premier temps, prenons une feuille, qu’on sépare en deux, avec d’un côté ce qui peut arriver en bien et de l’autre, ce qu’on risque. Cette démarche permet de relativiser et d’avoir une approche plus réaliste de la situation. Ainsi, ce qui est considéré comme négatif nous apparaît parfois moins effrayant, voir acceptable ou cela nous permet au moins d’y trouver des solutions. Mais alors, dans ce cas, lançons-nous ?!

« Se lancer ? Quoi ? Mais elle est folle ! »

Hopopop ! On y va étape par étape. Si comme moi, vous aimez l’aventure, mais avez besoin de sécurité, vous pouvez écrire les différentes étapes qu’il vous faut atteindre pour arriver à votre objectif. Alors, on prend son petit carnet (oui, vous avez forcément un carnet avec vous si vous avez lu mon précédent article ici 🙂 ), et on se note les points importants. Pensez aussi à intégrer ce que vous pouvez faire au quotidien pour justement arriver à ces étapes. On y va petit à petit. Sans oublier de prendre en compte ce qui est important pour soi. Et surtout, profitez du voyage. L’objectif n’est pas une fin en soi, il est important de ne pas attendre d’arriver pour être heureux. L’instant présent, c’est lui qui compte.

IMG_3684

Qu’avez-vous pensez de cet article ? Seriez-vous intéressés par certains sujets en particuliers ?

Publicités

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Brėbion Nelly dit :

    J’ai des idées dans ma tête mais je n avais pensé à les écrire pour pouvoir établir les étapes,voir les progressions et pourquoi pas les échéances. Merci kelly.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s