Être soi-même

Être soi-même. Facile à dire. Un mode d’emploi, une recette magique ? Absolument pas. Enlève ton masque, ne te cache pas et après tu verras, c’est plutôt pas mal le résultat.

 

Pour oser être soi-même le plus important c’est de se connaître. Quand on y réfléchit, comment pouvez-vous avoir confiance en vous et une bonne estime de vous-même si vous ne savez pas qui vous êtes ? Un peu compliqué. Mais je ne parle pas de ce que vous montrez, je parle de la personne que vous êtes vraiment.

La confiance ? L’estime ? Quelle différence ?

La confiance en soi est la capacité à agir que l’on se reconnait. C’est croire en son potentiel et en ses capacités. Elle porte donc sur notre savoir-faire, sur ce qu’on est capable de faire. L’expérience que l’on acquiert nous permet donc de développer cette confiance.

L’estime de soi est la valeur qu’on s’accorde. Elle porte donc sur notre savoir-être. L’estime de soi dépend donc du rapport qu’on a avec nous même, de qui nous sommes.

Mais finalement, qu’est-ce que ça veut dire se connaître ?

Alors moi j’aime le voyage, je suis gourmande etc. Et bien ça ne s’arrête pas là. Se connaître c’est avoir conscience de ses valeurs, ses limites, ses goûts et bien d’autres choses. C’est savoir ce qui est important pour soi, ce qui nous fait du bien et du mal. C’est reconnaître ses forces et ses faiblesses. C’est accepter d’être imparfait, d’être humain. C’est s’accepter entièrement.

 

Pourquoi ne sommes-nous pas toujours nous-mêmes ?

Souvent à cause d’un manque de confiance ou d’estime de soi dû à des croyances qu’on a ancrées en nous au fur et à mesure de nos expériences.

On le remarque sur différents points :

  • Ne pas oser donner son avis
  • Etre en retrait dans un groupe
  • Etre mal à l’aise quand on ne connaît personne
  • Une timidité assez prononcée : bafouiller, rougir, parler bas et pas très clairement
  • Ne pas aller vers les autres
  • Etre influençable

Mais aussi :

  • Vouloir être le centre du monde
  • Parler très fort
  • Critiquer (sans que cela soit constructif)

 

Parce-que quelqu’un qui connait sa valeur et ce qu’il est capable de faire, trouvera le juste milieu entre être beaucoup trop modeste ou être trop sûr de lui.

 

De mon côté, j’ai longuement fait partie des personnes assez timides. Je ne l’ai jamais accepté, je trouvais que c’était très gênant. Du coup, j’avais du mal à dire ce que je pensais, à oser parler devant un groupe, etc. Je n’arrivais pas vraiment à être moi-même. Petit à petit, je me suis battue contre moi-même en me forçant à aller dans l’inconfort. Un volontaire pour commencer l’exposé ? Je me disais « allez vas-y ! », quelqu’un a quelque chose à dire pour la réunion ? Je me lançais. Ce n’est pas facile, mais plus vous vous entraînez, plus vous y arrivez. Aujourd’hui, je suis toujours timide, mais beaucoup moins que je l’ai été. J’ai la chance d’être bien entourée depuis toujours, ça aide beaucoup. Je continue à essayer d’évoluer mais j’ai appris à m’accepter. Et finalement, c’est ça qui est important, reconnaître ses défauts et les accepter. S’ils nous gênent vraiment, nous pouvons les atténuer, mais ils font partie de qui nous sommes, et ils peuvent parfois être une force.

Alors on s’assume ? Bien sûr. Nul besoin de ressembler à qui que ce soit, vous êtes parfait dans toute votre imperfection

img_1123

Publicités

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. nelly dit :

    J ‘aime. Continue…….

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s